2019 L’harmonie Bord du Rhin fête 40 ans d’amitié avec Steinfeld

Dimanche 7 juillet marquait la suite des nombreuses festivités prévues cette année pour le 40e  anniversaire du partenariat musical entre les harmonies de Roeschwoog et de Steinfeld en Allemagne.


Une amitié musicale franco-allemande qui dure depuis 40 ans


Le concert commun sera donné le 10 novembre prochain à La Neff de Wissembourg

L’harmonie Bord du Rhin s’est rendue, comme chaque année, à la fête des myrtilles (Heidelbeerfest) organisée à Steinfeld. Cette fête, qui se déroule sur trois jours, est essentiellement consacrée, pour le dimanche, à l’accueil de divers orchestres sur une scène en plein air.

Mais cette année, les musiciens de Roeschwoog ont eu la part belle. C’est d’abord l’ensemble de saxophones BlackSax qui s’est produit à 12h30 pendant une heure devant des spectateurs réjouis venus profiter du soleil et de la musique.

Une prestation ponctuée par les discours du maire de Roeschwoog Michel Lorentz, du président de la musique Concordia Herbert Schömig et de la présidente de l’harmonie Bord du Rhin Céline Offner, qui se sont félicités de la longévité de l’entente et des enjeux et perspectives culturelles d’un tel partenariat. Point d’orgue de ces allocutions, la réunion sur scène des deux moitiés de la fresque qui avait été peinte deux mois auparavant à Roeschwoog aux couleurs des deux harmonies.

Une sortie en canoë

Les festivités se sont poursuivies dimanche 14 juillet à Roeschwoog. La matinée a été consacrée à une répétition musicale réunissant les deux harmonies dirigées successivement par les deux directeurs. Il s’agit de préparer le concert commun qui sera donné le 10 novembre prochain à La Neff de Wissembourg. Une œuvre musicale a été spécialement composée pour l’occasion et reprenant des thèmes de chaque harmonie.

L’après-midi a été consacré à une sortie en canoë sur la Moder permettant à chacune et chacun de mieux se connaître. La journée s’est achevée autour d’une tarte flambée.

L’ensemble de ce projet est soutenu par des fonds européens du programme Interreg.

 

2019 L’harmonie Bord du Rhin fait vibrer la Japan Addict au Zénith de Strasbourg

Les 70 musiciens de l’harmonie Bord du Rhin ont vécu un moment inoubliable samedi 1er  juin, en se produisant sur la scène du Zénith de Strasbourg devant plus de 2 100 personnes.
 

Les musiciens, galvanisés par cette opportunité exceptionnelle, ont donc mis les bouchées doubles, sitôt leur concert de printemps achevé pour préparer un programme adapté à l’événement.

L’association Kakemono organisait au Zénith sa 5e Japan Addict, grand salon dédié à l’univers du manga et de la culture japonaise. Au programme : défilés, conférences, jeux vidéo, concours de cosplay, quiz et autres jeux, danse, présence de divers comédiens et doubleurs…

À chaque édition, un ensemble musical est invité à donner un concert le samedi soir. Et cette année, c’est l’harmonie Bord du Rhin qui est venue s’installer dans cette salle immense. Tout ceci grâce à l’intermédiaire d’Hélène Koch, flûtiste à l’harmonie, qui avait invité ses amis de l’association à assister au concert de mars de l’orchestre. Ces derniers ayant été enthousiasmés par la qualité et l’énergie de la musique, l’idée a germé de proposer l’harmonie pour assurer le concert du samedi soir à la Japan Addict.

Les musiciens, galvanisés par cette opportunité exceptionnelle, ont donc mis les bouchées doubles, sitôt leur concert de printemps achevé pour préparer un programme adapté à l’événement, et aussi pour organiser efficacement toute la logistique. Le soir même, il y eut un peu d’appréhension bien compréhensible, mais elle a très vite disparu au profit du plaisir de jouer devant un public nombreux et réceptif. Les spectateurs ont pu apprécier des reprises de grands thèmes de jeu vidéo ( Halo, Civilization, Kingdom Hearts ), de films ( Forrest Gump, Le Hobbit, Le voyage de Chihiro, Star Wars, Game of Thrones ), des pièces originales pour orchestre d’harmonie ( Foundry, Balkan Dance ), le tout présenté par Fabrice Dunis et Xavier Zimmermann qui sont les artisans de la Japan Addict.

 

Un titre du groupe AC/DC

 

 

Le chef, Thierry Buchel, a également rajouté au programme quelques-uns de ses brillants arrangements pour orchestre et groupe rock ( Nothing Else Matters, The Final Countdown ). La chanson de Maurane Tu es mon autre a été interprétée en hommage à la directrice de l’Opéra National du Rhin, Eva Kleinitz, tragiquement disparue quelques jours auparavant. Le public, composé de toutes les générations, a unanimement ovationné les musiciens, qui ne se sont pas fait prier pour leur offrir un humoristique et savoureux mélange polka-hard rock du morceau Highway to Hell du groupe ACDC.

Ce sont des étoiles plein les yeux que les musiciens ont salué une dernière fois la foule avant de prendre une photo de groupe pour immortaliser le moment. Une équipe prête à relever les défis, soudée par le travail et la passion : voilà comment on peut, plus que jamais qualifier les membres de l’orchestre associatif de Roeschwoog.

 

2019 Une fête pour 40 ans d’amitiés musicales

Les participants de la fête des asperges, dimanche 5 mai, ont été nombreux. Devenu une tradition pour les gourmets qui ont savouré ce légume de saison servi à volonté, l’événement a revêtu cette année un caractère spécial. 


Une fresque géante aux couleurs des deux orchestres a été peinte.

 

Il s’agit de la « première » des festivités qui entourent la célébration de 40 ans d’amitié entre l’harmonie Bord du Rhin et le Musikverein Concordia de Steinfeld in der Pfalz.

Une exposition de photos a retracé toutes les rencontres musicales, sous le chapiteau de Steinfeld ou dans la MOC de Roeschwoog, riches en souvenirs pour les plus anciens.

A la Japan-Addict le 1er juin

Pour immortaliser l’événement, une fresque géante aux couleurs des deux orchestres a été peinte en direct durant l’après-midi par tous ceux qui le souhaitaient, sous la direction artistique de Dany Mochel, peintre local.

Cette œuvre sera finalement scindée en deux à la manière d’un puzzle, et chaque partie trouvera une place de choix des deux côtés de la frontière.

Tout au long de l’année, des manifestations en commun seront organisées, avec le soutien des fonds européens du programme Interreg.

La journée a été égayée par des orchestres variés tels l’ensemble folklorique de Roeschwoog, les harmonies de Rosheim, de Steinfeld, les Black Sax, l’orchestre des jeunes de Roeschwoog pour finir en soirée autour d’une pizza ou d’une tarte flambée au son de la Blosmusik de l’harmonie de Roppenheim.

Musiciens et mélomanes se sont quittés en se donnant rendez-vous en 2020 pour une nouvelle édition de cette fête. Quant aux « Bord du Rhin », ils ont déjà rangé leurs fours et leurs pelles pour reprendre leurs instruments et préparé activement le concert qu’ils donneront samedi 1er  juin au Zénith de Strasbourg dans le cadre de la Japan-Addict Z.

2019 L'Harmonie Bord du Rhin donne un concert épique à Roeschwoog

« Admirable, chimérique, extraordinaire, fantastique et surprenant », les qualificatifs n’étaient pas assez pour saluer les prestations de l’Harmonie Bord du Rhin, samedi 16 et le dimanche 17 mars dans une MOC bondée à chaque édition.

 
Un orchestre des jeunes au top de la finesse musicale.  PHOTO DNA

D’année en année les défis que l’homme à la baguette (le directeur Thierry Buchel) lance à ses troupes augmentent comme sur l’échelle de Richter en vue de tremblements de terre musicaux. Avec Terra Mystica comme thème, l’orchestre a baladé son auditoire. « De la musique autrement », comme signalé sur les billets d’entrée.

La présidente Céline Offner l’a d’ailleurs souligné lors de son allocution de bienvenue : l’harmonie est une grande famille où l’on oublie jamais les anciens, tout en faisant fructifier le vivier florissant des jeunes. Charles Mosser avec ses six décennies d’activité pourrait en écrire un livre. La source qui a pris il y a 90 ans s’écoule doucement mais sûrement pour former des ruisseaux et des rivières où flottent des notes et des gammes de genres régulièrement revisités.

Far-West et Balkans

Lucie Buchel a présenté et accompagné le plan de vol de l’avion de la compagnie Bord du Rhin dont les escales sont aussi originales qu’inattendues. Quelques airs de folklore autrichien avec ses cloches et ses paysages idylliques pour un décollage en douceur. Alors que l’orage gronde, le directeur adjoint, Gilbert commande prend en main le manche à balais pour aller rendre visite au hobbit Bilbon et au sorcier Gandalf. Du mystère à tous les niveaux suivi d’une sonate métalliquement bruyante et martelée avec des instruments faits maison. Des barres de fer, des enclumes et autres casques de protection comme dans une fonderie.

Légère descente en altitude avec la douce mélodie de Forrest Gump et plonger dans la foulée, corps et âme dans la rivière des couleurs (Nahr-Al-Alwaan). L’orient et l’occident en all-inclusive tout en goûtant aux paysages flamboyants projetés sur écran géant.

Après la pause, l’orchestre des jeunes d’une quinzaine de membres dont quatre nouveaux, a démontré que la valeur n’attend pas le nombre d’années. Avec The cow-boys de John William, il a bien tenu son rôle de vivier prospère en enthousiasment le public.

Autre escale, mais cette fois-ci dans les nuages, pour un vibrant hommage à Maurane. Ultime redécollage vers une fête foraine où les clarinettes étaient reines pour atterrir dans les Balkans avec une œuvre exubérante d’Étienne Crausaz. Un mélange de rock et de musique traditionnelle avec des sonorités à donner le vertige.

Le 1er  juin au Zénith

Quelques mots de remerciements de la présidente à l’attention des musiciens qui avaient commencé les premières répétitions dès janvier à la Hoube, à l’attention des chefs d’orchestre et du public pour son soutien à cette belle réussite musicale. Et le final allait être plus explosif encore. La traditionnelle et attendue surprise du chef a stupéfié tout le monde. Du rock’n’roll façon Gilbert Koch alias Johnny Elsässich qui a fait sensation avec des incontournables de Jean-Philippe Smet, accompagné de Lisa Zimmermann, Caroline Mosser et Lucie Buchel. Pour ce final d’anthologie, l’orchestre avait été complété d’un groupe de guitaristes de talent. De bien surprenantes prestations qui se sont clôturées sur le tarmac de Roeschwoog-Air Line avec la Marche de Radetzky sous les applaudissements nourris des voyageurs prêts à repartir avec ce bel équipage.

Par exemple, le 5 mai lors de la fête d’été ou le 1er  juin lors d’un concert au Zénith de Strasbourg.

2019 Direction multiple

 

Dimanche 10 février, les musiciens de l’harmonie Bord du Rhin ont accueilli quatre étudiants en direction d’ensembles instrumentaux du conservatoire de Strasbourg, encadrés par leur professeur et chef d’orchestre, Miguel Etchegoncelay.

 
Un échange qui sera renouvelé, à n’en pas douter.

Cette initiative vise à donner l’opportunité à ces étudiants de se confronter à un orchestre, en dirigeant chacun leur tour l’extrait d’une partition travaillée en amont. L’harmonie de Roeschwoog s’est pliée avec joie et concentration à l’exercice, essayant de se départir des habitudes prises avec leur chef Thierry Buchel.

Capacité d’adaptation

Chaque étudiant a amené avec lui sa gestuelle, son sens musical, sa vision des orientations stylistiques des différents passages. Dans une ambiance à la fois conviviale et studieuse, encouragés et recadrés par leur professeur, ils ont pu aborder des aspects aussi divers que la
communication avec les musiciens, la pédagogie, l’écoute, le travail technique, la gestion des nuances, des articulations et l’élaboration d’un discours musical cohérent. Autant de paramètres qu’un chef d’orchestre doit réussir à concentrer et à transmettre avec simplicité et efficacité. L’expérience a également été enrichissante pour les musiciens, qui ont exercé leur capacité d’adaptation à un autre directeur musical et qui ont pu découvrir, à travers la sensibilité de chaque étudiant intervenant, de nouvelles interprétations et de nouvelles idées musicales.


L’harmonie Bord du Rhin se produira en concert les SAMEDI 16 MARS à 20 h 30 et DIMANCHE 17 MARS à 15 h 30, à la MOC de Roeschwoog. Billets disponibles auprès des musiciens ou au ✆ 06 73 12 15 68.

Plus d'articles...

  1. 2019 La Hoube